Amandine Caulle
Psychologue psychothérapeute à Beauvais
Amandine Caulle
Psychologue psychothérapeute à Beauvais

Prendre soin de soi

Prendre soin de soi

 

Souvent les personnes venant en psychothérapie ne savent pas comment prendre soin d’elles. Mais comment faire ? Quelques conseils de bon sens à appliquer.

  1. Etre à l’écoute de soi

Différents signes sont à prendre en compte pour évaluer votre bien-être psychosomatique : l’humeur, le sommeil, l’appétit, le plaisir, la libido, l’asthénie, l’état physiologique (troubles, maladies, douleurs) et la date d’apparition des troubles. Il s’agit d’autant de messages à écouter : plus les signes de mal-être sont nombreux, plus il faudra prendre soin de soi.

  1. Soigner

Il s’agit de guérir ses différents maux : pour une maladie ou toute affection corporelle, on ira chez le médecin. Pour les maux psychiques, le psychologue ou le psychiatre viendront apporter un soutien.

Si l’on se sent fatigué, il conviendra de prendre du repos. Pour les états anxieux, des exercices de relaxation mais aussi de l’activité physique aideront à soulager les tensions internes. On peut aussi confier ses soucis à un ami pour rechercher du soutien. On favorisera tous les soins du corps qui participent à la détente : massages, balnéothérapie, yoga…

  1. Prévenir

Mieux vaut prévenir que guérir… L’hygiène de vie est une somme de rituels à mettre en place : activité physique régulière, étayage social suffisant (amis, famille, collègue…), quotité de sommeil suffisante, alimentation équilibrée, moments de détente (amis, hobby…).

La santé va également passer par des contrôles réguliers chez le médecin, dentiste, gynécologue… afin de prévenir les maladies.

Néanmoins il est aussi besoin de projets qui vont permettre de sortir de la routine et de tisser des liens sociaux nouveaux: voyages, apprentissage d’un art/ instrument de musique/ d’une langue/ reprise d’études, bénévolat, adhésion à un club…

  1. Etre bienveillant avec soi

Il est important de noter la façon dont on se traite : tout le monde a le droit à l’erreur ou d’être fatigué ou malade. Soyez indulgent avec vous : plus vous luttez contre votre état, plus vous venez le renforcer en le déniant. Cessez de vous insulter, portez sur vous le regard que porterait un ami bienveillant: vous devez être pour vous-même une bonne mère. Vous êtes humain et toute personne passe par des phases difficiles. Entourez-vous de personnes à l’écoute et laissez de côté celles qui jugent ou manquent d’empathie.

 


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.