Amandine Caulle
Psychologue psychothérapeute ICV à Beauvais
Amandine Caulle
Psychologue psychothérapeute ICV à Beauvais

LA NEGLIGENCE EMOTIONNELLE


LA NÉGLIGENCE ÉMOTIONNELLE

La négligence émotionnelle est l'invalidation des émotions de l'enfant par ses figures d'attachement (parents). Ex: "Les garçons ça pleure pas", "Y'a pas de raison d'avoir peur", "Ne sois pas triste"...

Ces mots sont en fait une défense face à des affects que l'adulte ne sait pas gérer lui-même et qui l'angoissent. Le déni des émotions de l'enfant permet au parent de ne pas le mettre face à sa propre incapacité à écouter, rassurer..., ce qu'on ne lui a pas appris à lui non plus petit.

C'est un des pires traumatismes car il ne laisse pas de trace visible, il est souvent non conscientisé et largement sous-estimé par les personnes. Ex: "Je n'ai manqué de rien pendant mon enfance".

La personne va donc apprendre à ne pas faire confiance à ses émotions qui sont pourtant des signaux devant guider ses réactions (comportementales, relationnelles et affectives). Elle va manquer d'empathie envers elle-même et envers les autres.

Le manque d'écoute émotionnelle familiale peut aller jusqu'à l'alexithymie qui est l'absence d'expression émotionnelle.

Faites confiance à vos émotions! personne n'a le droit de: les minimiser, les remettre en question ou les juger. Même si de l'extérieur elles peuvent paraître excessives, elles signent des traumas anciens toujours actifs dans le présent. Soyez attentifs à l' EMPATHIE dont font montre les personnes autour de vous:

♦️ cherchent-elles à vous comprendre?
♦️ quand vous faites l'effort de vous livrer, vous écoutent-elles?
♦️ se remettent-elles en question?

Avec un enfant, validez simplement ce que vous observez "Je vois que tu es en colère, frustré, triste...".

Vous êtes maintenant adulte et c'est aujourd'hui à VOUS de vous protéger et de prendre soin de vous. Cela passe par vous entourer de personnes aimantes, bienveillantes qui vous aident à grandir
Interrogez-vous :
Utilisez-vous un lexique émotionnel?
Jugez-vous vos émotions?
Les remettez-vous en question ou les considérez-vous comme anormales?

Il n'y a pas de réactions anormales, simplement des réactions de défense pour protéger l'organisme des vécus traumatiques.
 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.