Amandine Caulle
Psychologue psychothérapeute à Beauvais
Amandine Caulle
Psychologue psychothérapeute à Beauvais

Etre hypersensible

Etre hypersensible

 

 

On entend beaucoup parler de personnes hypersensibles. S’il ne s’agit ni d’un diagnostic psychologique ni d’un vocabulaire clinique, il y a derrière ces mots une réalité pour ces personnes : celle de débordements émotionnels handicapants. Comment comprendre ces accès ? Comment y remédier ? Que faire tout de suite ?

  1. Les « hyperactivés »

En ICV (intégration du cycle de la vie : cf. article), on parle de personne « hyperactivée » c’est-à-dire que la personne revit un trauma du passé et toutes les réactions de l’époque (émotionnelles, cognitives, physiologiques et comportementales). Quand on est régulièrement hyperactivée, le débordement émotionnel empêche de réfléchir : il s’agit de comportements de survie, non contrôlables, qui ont permis à l’époque une adaptation à un environnement défaillant.

La personne hyperactivée est centrée sur elle-même, incapable de se détacher pour relativiser la situation. Elle pourra le faire une fois l’émotion apaisée.

  1. La thérapie

Il existe de nombreuses thérapies pour modifier ce type de fonctionnement. Il s’agira de retraiter les traumas, les croyances dysfonctionnelles, de faire prendre du recul sur ce qui est mis en place. Il y aura aussi une renarcissisation de la personne qui a souvent une image déformée d’elle-même (comme sans valeur, sale, laide, idiote…).

  1. Tout de suite

 

  • Se demander quelles pensées viennent et si elles sont réalistes ou caricaturales (Je ne peux être compris, je dois me débrouiller seul…) ;
  • Se mettre à l’écart et déverser sa colère par exemple en tapant sur un oreiller/ faisant du sprint.
  • Couper la conversation et la reprendre seulement quand chaque personne sera vraiment apaisée en cherchant à comprendre l’autre en se mettant à sa place. Utiliser le « Je » : « Quand tu m’as dit…. (fait objectif), je me suis senti-e …. (croyance sur soi/ autrui), ça m’a fait…. (émotion) ». Donner de l’information à son interlocuteur afin qu’il comprenne sa réaction ;
  • Se demander quels événements/ relations du passé ressemblent à la situation actuelle et en quoi le présent diffère du passé.

 


Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.