Amandine Caulle
ICV, hypnose, supervision, formation
thérapie individuelle adulte/ couple
Amandine Caulle
ICV, hypnose, supervision, formation
thérapie individuelle adulte/ couple

Trauma vicariant, fatigue compassionnelle et burn out du soignant


Vous vous occupez d'un proche (enfant handicapé, parent âgé, malade...)?

Vous travaillez dans le soin, dans le social?

Vous êtes psychologue, psychiatre?

Vous avez de forts risques de subir une fatigue compassionnelle ou encore un trauma vicariant.

 

  1. La fatigue compassionnelle

 

Il s'agit d'une fatigue émotionnelle et psychique. La charge mentale, la responsabilité mais aussi le fait d'accueillir les émotions désagréables de l'autre vont parfois entraîner un épuisement pouvant aller jusqu'au burn out ou à la maltraitance.

Il est impératif de déléguer, partager les responsabilités et se faire aider avant de se sentir dépassé: psychothérapie, plateforme de répit des aidants, demande d'aide aux proches... Le rôle d'aidant ou de soutien émotionnel peut être lourd et atteindre le donneur de soins.

 

 

      2. Le trauma vicariant

 

Entendre ou voir de choses difficiles peut générer un traumatisme psychique même si on n'a pas assisté directement à l'événement par exemple si quelqu'un en fait un récit et nous nous faisons des images mentales. Il faut être attentif aux signes habituels du syndrome de stress post-traumatique: cauchemars, hypervigilance, agressivité/ irritabilité inhabituelle, changement d'humeur soudain et inexpliqué, flashs back...

La vicariance du traumatisme psychique est en fait une résonance motrice passant par le système des neurones miroirs (Gallese, 2005), qui implique notre état du corps, nos réactions viscérales, puis nos émotions et permet au professionnel de se représenter le vécu de son patient de façon très réaliste…

Le fait aussi d'être confronté de manière chronique à des représentations de la vie injustes ou absurdes, à des personnes violentes ou en refus de soin peut générer une perte de sens de la vie chez le soignant (croyances négatives, impuissance).
 

 

      3. Comment prévenir le trauma vicariant?

 

Quand on écoute quelqu'un en souffrance, il est nécessaire de se prémunir pour pouvoir continuer à écouter et aider efficacement.

La base est une bonne hygiène de vie comprenant un tissu social important et des activités agréables (hobbies, sport).

Un apprentissage à l'auto-empathie ainsi que des auto-soins (EMDR, EFT, sophrologie, auto-hypnose...) paraissent également judicieux. Des capacités d'introspection permettront d'interroger les représentations et de s'en distancier afin de rétablir la frontière moi- autrui.

Certaines techniques actives de régulation émotionnelle pendant l'écoute peuvent être aidantes: on regarde ailleurs, on croise et décroise les genoux, on boit un verre d'eau, on peut tapoter avec les mains en alternant cuisse droite et cuisse gauche, on peut se focaliser sur sa main en tenant un stylo ou froissant du tissu. On sera vigilant à ne pas adopter la même posture que l'autre mais en gardant une posture droite. On portera également son attention sur son souffle qui doit demeurer calme (au besoin on ralentira la respiration). Ces signes posturaux et somatiques permettront de rester dans sa fenêtre de tolérance et continuer à contenir l'autre grâce à un système nerveux apaisé.

Après la séance ou l'écoute on fera le câlin-papillon (en EMDR on croise les bras sur la poitrine, doigts sous la clavicule et on alterne tapotement main gauche-main droite en se concentrant sur les effets sur le corps et l'esprit).

 

Références:

Bouvier et Delluci Aide mémoire EMDR, pages 177 à 185, collection Les ateliers du praticien, Dunod
Rotschild (2006) Help for the helper

Brillon, P. (2010). La fatigue de compassion et le trauma vicariant : Mieux les reconnaître et mieux s’en protéger. Manuel du participant à la formation. Association québécoise Plaidoyer-Victimes.

Mathieu, F. (2012). The compassion fatigue workbook: Creative tools for transforming compassion fatigue and vicarious traumatization. Routledge.

Saakvitne, K.W. et Pearlman, L.A. (1996).Transforming the pain: A workbook
on vicarious traumatization. Traumatic Stress Institute. W.W. Norton & Cie.

Schwartz (2017) Preventing therapist burn out

Van Dernoot Lipsky, L. avec Burk, C. (2009).Trauma Stewardship:An everyday guide to caring for self while caring for others.Berrett & Koehler Publishers.


 

 


Derniers articles

Accueillir un stagiaire psychologue

Le tabac

Trauma vicariant, fatigue compassionnelle et burn out du soignant

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.